Le guide de votre bien-être à domicile

Thermothérapie

Thermothérapie : chaleur sèche et chaleur humide

jacuzzi

© Pixdeluxe - iStockphoto

La thermothérapie peut se pratiquer grâce à l'application d'accessoires diffusant de la chaleur, humide ou sèche. Comment savoir quelle source chaleur utiliser ?
  1. La chaleur sèche
  2. La chaleur humide
  3. La durée d'application

La thérapie par la chaleur se révèle efficace dans le traitement de la douleur, en provoquant l'extraction de l'humidité corporelle par la chaleur sèche. La chaleur humide est, elle, davantage préconisée, pour décontracter les tissus musculaires.

La chaleur sèche

Elle peut être produite par les bouillottes, les poches chauffantes, les coussins chauffants électriques, le sauna... Efficace pour soulager les douleurs et les tensions nerveuses, ces différents agents thermiques doivent être employés avec précaution pour ne pas provoquer un dessèchement de la peau.

La chaleur humide

Reconnue depuis des millénaires, notamment par les bains de vapeur, cette méthode de thermothérapie a recours à la vapeur dégagée par la chaleur de l'eau. Elle s'applique grâce aux coussins à chaleur humide, aux compresses chauffantes, lors des séances de jacuzzi ou des massages de jets d'eau... La chaleur humide n'aura pas la même intensité que la chaleur sèche pour traiter et soigner les douleurs.

La durée d'application

Pour tout traitement par thermothérapie, il faut toujours veiller à s'éloigner suffisamment ou isoler la zone par rapport à la source de chaleur. La durée d'application de la chaleur dépend de l'importance de l'inflammation. Pour soigner une petite contracture, des séances de 15 à 20 minutes donneront un bon résultat. Si les douleurs perçues sont plus intenses, les séances pourront dépasser 2 heures.