Le guide de votre bien-être à domicile

Thermothérapie

Actualités

Séjour thermal : comment bien faire son choix ?

Les thermes ne sont pas simplement des centres de relaxation ou de plaisir, ils proposent également des traitements médicaux pour des besoins spécifiques. Pour une cure qui répond à vos besoins, il faut choisir le meilleur centre. Même si à la base, les thermes ont conservé le recours à l’eau pour une meilleure qualité de vie, ils disposent de plusieurs types de séjour comme le séjour bien-être, séjour santé ou séjour minceur.

-Le séjour minceur : en général c’est un séjour pour reprogrammer l’habitude alimentaire. Réapprendre à manger est la clé d’une cure amincissante efficace à long terme. Bien que les repas proposés soient gourmands, ils sont très allégés. Les séances d’activités physiques sont obligatoires mais pas contraignantes car après l’effort il y a le réconfort c’est-à-dire des douches à jets et bains hydromassants. Il y a aussi les massages anticellulite et les soins ciblés avec différents appareils.

-Le séjour bien-être : c’est tout simplement le type de séjour pour se ressourcer. C’est le séjour antistress pour les bourreaux du travail. Ce type de séjour propose une atmosphère apaisant avec un programme de totale relaxation. Soins hydrothérapie et massage relaxant adaptés pour chaque client. Il y a également des programmes de détente pour une prise en charge émotionnelle efficace. C’est le séjour idéale pour éviter un épisode de dépression et le burn-out.

-Le séjour santé : la cure thermale est surtout conseillée pour les personnes qui ont des problèmes dans les articulations. Sur prescription médicale, le séjour santé en cure thermale est même remboursé par la sécurité sociale. Toutes personnes qui souffrent de douleurs articulaires, d’affections respiratoires, de lombalgies aux problèmes urinaires peuvent y avoir recours. L’hydrothérapie et la thermothérapie pratiquées dans ces centres apportent soulagement après une maladie grave et accélèrent la rééducation pour une personne accidentée. Beaucoup de centres thermales proposent des courts séjours pour les besoins spécifiques d’un patient.

Les secrets des appareils de soins pour votre bien-être

Dans le domaine du bien-être, les centres spécialisés font de plus en plus recours à des appareils performants pour imiter le savoir-faire d’une main humaine en techniques de massage, en réflexologie, en shiatsu ou en luminothérapie. Les fauteuils ou les lits intelligents sont dotés de mécanismes innovants qui assurent des interventions standardisées. Pour en savoir plus, voici un aperçu des différents fonctionnements de ces machines de soins.

Un fauteuil ou un lit de massage shiatsu

Cette installation est dotée de dix rouleaux de jade chauffants qui circulent doucement tout au long de la colonne vertébrale, du coccyx et des jambes. Programmés suivant les effets attendus, ce sont ces rouleaux qui exercent une pression sur les méridiens d’acupuncture (déplacement de la tête aux pieds pour le drainage lymphatique et la détoxination), un système infrarouge avec une température jusqu’à 70° pour activer la circulation sanguine et calmer les douleurs musculaires en cas de thermothérapie ; une fonction acupression assurée par les rouleaux au niveau des membres pour calmer les tensions musculaires et nerveuses, augmenter l’endurance au stress et permettre au corps et à l’esprit de se relâcher ; un effet chiropractie grâce à un massage sur la colonne vertébrale pour améliorer le fonctionnement des organes vitaux et du système nerveux.

Un fauteuil apesanteur

C’est un fauteuil de massage qui apporte une sensation d’apesanteur grâce à des balancements et des inclinaisons. Avec la position des astronautes en phase de décollage (dos incliné et jambes élevées), l’appareil assure une relaxation profonde une amélioration de la circulation du sang vers le c½ur, des jambes légères et un dos décontracté.

Thérapies douces : le succès du thermalisme

Du 24 au 27 janvier derniers, le salon « Les Thermalies » a été un véritable succès. Les visiteurs ont été subjugués par les nouvelles offres proposées par les centres de thermothérapie qui à part les retraités, attirent dorénavant les jeunes puisqu’il ne suffit que d’une simple prescription médicale pour que les interventions soient remboursées par l’assurance maladie.

La preuve par les chiffres

Dans l’ensemble du territoire français, les 105 établissements de thermalisme ont recueilli 525 000 curistes en 2012. Une hausse de 1,5% de la clientèle est observée par rapport à l’année précédente. Cet engouement est en partie provoqué par les résultats des recherches scientifiques réalisés en partenariat avec l'Association française pour la recherche thermale (Afreth) comme le «Maâthermes» de 2010 consacré à la lutte contre la surcharge pondérale et l'obésité ou «Stop-TAG» de 2006 pour prouver l'intérêt de la cure thermale dans le traitement du trouble anxieux généralisé (contre le traitement de référence à la paroxétine).

Le déroulement d’une cure thermale

En général, une cure thermale débute par des soins d'eau externes (bains, douches, massages sous l'eau, etc.). Viennent ensuite des soins d'eau internes composés d’aérosolthérapie, d’inhalations, de gargarismes et de cure de boissons. Le tout se termine par des applications de dérivés thermaux comme la boue, ainsi que des séances de relaxation, de rééducation en bassin et des ateliers.

Le remboursement de la Sécurité sociale

Jusqu’à ce jour, la Sécurité sociale rembourse 12 grandes orientations. Parmi les plus célèbres figurent la rhumatologie (cure pour l’arthrose), la phlébologie, les maladies digestives et la dermatologie. De son côté, Claude-Eugène Bouvier, délégué général du Conseil national des exploitants thermaux (Cneth) confirme qu’ils travaillent actuellement sur d’autres indications comme les programmes « post-cancer » dédiés aux victimes de cancer du sein disponibles à La Roche-Posay, Vichy, Combo-les-Bains et Gréoux-les-Bains.